ÉVÉNEMENT
Le Forum Victoria 2024
Le Victoria Forum 2024 - Bâtir la confiance pour un avenir partagé

Forum Victoria 2024

THÈMES 

Forum Victoria 2024 :

THÈMES

 

Mettre l’accent sur la confiance en 2024

Dans le monde complexe d’aujourd’hui, l’humanité se trouve à un tournant important. Les menaces existentielles sont grandes et leur impact profond se fait sentir aux quatre coins de notre planète. Nous partageons non seulement un espace physique, mais également un espace intrinsèquement interdépendant. Pourtant, une crise de confiance généralisée et croissante complique notre chemin à parcourir. Dans ce contexte critique, le Forum de Victoria apparaît comme plus qu'un simple rassemblement ; il s’agit d’un appel urgent à une action collective pour lutter contre l’érosion de la confiance qui s’est déjà produite, renforcer la confiance au-delà des diverses divisions qui entravent l’action collective et promouvoir la réconciliation.

25 - 27 août 2024

Confiance dans les institutions

Confiance dans les institutions

Les institutions politiques sont aux prises avec la corruption, l’opacité et les divisions politiques. Cette érosion de la confiance n’est pas propre aux organismes politiques ; elle s’étend à toutes les institutions, y compris le pouvoir judiciaire (souvent perçu comme lent et partial), les médias (considérés comme partisans et diffusant des « fausses nouvelles » par ceux qui adoptent une position différente), les entités religieuses (mises à rude épreuve par des éléments extrémistes) et les universités ( déconnectés des communautés qu’ils servent). Un tel déclin ébranle les fondements de la démocratie, mine la cohésion sociétale et est au cœur d’un ordre mondial en évolution.

Confiance dans les systèmes économiques

Confiance dans les systèmes économiques

Parallèlement aux préoccupations environnementales, le gouffre grandissant des inégalités économiques au sein des pays et entre eux jette des ombres sombres. Ces écarts de richesse croissants et ces perceptions d’injustice sont devenus des catalyseurs de troubles sociaux et de profondes désillusions au sein des populations. Résoudre ce problème monumental exige une confiance inébranlable dans nos systèmes financiers et nos institutions économiques. Il faut avoir la conviction que ces entités défendront et mettront en œuvre des stratégies de croissance équitables et inclusives.

Malgré de véritables efforts en faveur de la responsabilité sociale des entreprises, les entités commerciales suscitent souvent des soupçons. Des problèmes tels que les disparités économiques, le sentiment d’exploitation des entreprises et les pratiques de lobbying intéressées renforcent la méfiance du public. La scène mondiale n’est pas non plus à l’abri de ce déficit de confiance, avec des différends sur le commerce, le cyberespionnage, les droits territoriaux et des questions sur l’efficacité des organisations internationales. Les nuances dans la compréhension des valeurs universelles, des droits de l’homme et de la gouvernance mondiale mettent encore plus à rude épreuve la confiance au niveau international.

Confiance et révolution numérique

Confiance et révolution numérique

Au milieu de ces défis mondiaux, la révolution numérique, présentée comme le grand connecteur, a ironiquement été un facteur de division. Les plateformes qui permettent la communication à l’échelle mondiale facilitent la propagation de la désinformation et créent des chambres d’écho numériques qui renforcent plutôt que défient les préjugés. La croissance de l’IA a le potentiel d’améliorer les choses, mais pourrait également exacerber la fracture numérique. Ce dilemme numérique, associé au rythme frénétique de la vie urbanisée, a érodé la confiance interpersonnelle et diminué notre sentiment de communauté et d’objectif commun.

Confiance et conflit

Confiance et conflit

Le paysage de la confiance ne se limite pas à des fractures sur les fronts environnemental et économique. La persistance des conflits régionaux et des tensions mondiales plus larges met en évidence la fragilité de la confiance entre les nations, leurs dirigeants et, par extension, leurs peuples, et est exacerbée par les acteurs politiques qui voient que l’érosion de la confiance nourrit leurs propres ambitions. Les déplacements humains et les migrations sont à la fois des causes et des conséquences de tensions, créant un cercle vicieux. Construire un monde pacifique n’est pas seulement une noble aspiration mais une nécessité pour résoudre ces crises. Parvenir à la paix nécessite une confiance fondamentale, un lien qui semble insaisissable dans le climat géopolitique actuel.

Recevez notre newsletter

Recevez des mises à jour sur le Victoria Forum et nos événements, initiatives et programmes à venir.

S'abonner

* indique requis