ÉVÉNEMENT
Le Forum Victoria 2024
Le Victoria Forum 2024 - Bâtir la confiance pour un avenir partagé
SÉMINAIRE EN LIGNE

La « Grande Réinitialisation » :

Faire fonctionner la finance pour un avenir inclusif et résilient

SÉMINAIRE EN LIGNE

La « Grande Réinitialisation » :

Faire fonctionner la finance pour un avenir inclusif et résilient

Date: 20 août 2020

La pandémie de Covid-19 a contraint les gouvernements du monde entier à mettre en place des plans de relance budgétaire et monétaire sans précédent en réponse aux effets dévastateurs de la pandémie mondiale. Alors que les mesures de relance ont été utilisées pour lutter contre des crises telles que la crise financière mondiale de 2008/09 ou la crise de la dette européenne de 2011/12, l'ampleur des interventions actuelles, en termes de montants impliqués, de secteurs couverts et le nombre de pays touchés par cette crise sanitaire, est sans précédent dans l’histoire récente. Malgré cette injection massive de capitaux pour soutenir les entreprises et les communautés, le plein impact économique et social de la pandémie reste encore incertain.

« Cent soixante-dix pays vont terminer cette année avec une économie plus petite qu’au début de l’année, et nous prévoyons déjà qu’il y aura plus de dette, plus de déficits et plus de chômage. Et il existe un risque très élevé de davantage d’inégalités et de pauvreté… Si nous n’agissons pas », a déclaré Kristalina Giorgieva, directrice générale du Fonds monétaire international le 3 juin 2020, lorsque le Forum économique mondial a lancé l’initiative « Grande réinitialisation » et annoncé que ce sera le thème de la 51e réunion annuelle du Forum économique mondial en janvier 2021.

La « Grande Réinitialisation » est un engagement de la communauté mondiale à « construire conjointement et de toute urgence les fondations de notre système économique et social pour un avenir plus juste, durable et résilient ».

Cela survient alors que de multiples voix – d’économistes, de la société civile, d’universitaires, de gouvernements et de chefs d’entreprise appelant à une « reprise verte » ou à « reconstruire en mieux » – se sont rassemblées autour de l’idée d’utiliser ce moment de crise pour pivoter vers une économie « plus verte et plus écologique ». une économie plus intelligente et plus juste » en alignant les réponses politiques et d’autres initiatives des secteurs privé et public sur les priorités environnementales et sociales pour garantir un avenir plus durable et plus résilient.

« Nous n’avons qu’une seule planète et nous savons que le changement climatique pourrait être la prochaine catastrophe mondiale avec des conséquences encore plus dramatiques pour l’humanité. Nous devons décarboner l’économie dans le court laps de temps qui nous reste et remettre notre pensée et notre comportement en harmonie avec la nature », a déclaré Klaus Schwab, fondateur et président exécutif du Forum économique mondial.

« La Grande Réinitialisation est une reconnaissance bienvenue du fait que cette tragédie humaine doit être un signal d’alarme. Nous devons bâtir des économies et des sociétés plus égalitaires, inclusives et durables, plus résilientes face aux pandémies, au changement climatique et aux nombreux autres changements mondiaux auxquels nous sommes confrontés », a déclaré António Guterres, secrétaire général de l’ONU.

S'appuyant sur ces appels à l'action, le Victoria Forum a le plaisir de vous inviter à vous joindre à la conversation avec un panel d'experts qui discuteront de ce que ces appels signifient pour le secteur financier et de l'opportunité qu'ils présentent pour renforcer la résilience du système financier mondial. et soutenir une croissance plus durable et inclusive tout en gérant les risques systémiques. Des institutions financières aux investisseurs en passant par les banques centrales et les régulateurs, les types de réponses de relance adoptées aujourd’hui pour lutter contre les effets à court terme de la pandémie ont le potentiel d’accélérer ou de retarder la transition des pays vers un avenir plus durable, inclusif et résilient.

Dans ce webinaire, nous tenterons de répondre aux questions suivantes :

  1. Que signifie une « grande réinitialisation » pour les divers acteurs du secteur financier, notamment les institutions, les marchés, les banques centrales et d’autres acteurs, au Canada et dans le monde ?
  2. Comment le secteur financier peut-il contribuer à une croissance plus verte et plus intelligente tout en réduisant les inégalités et en bâtissant des économies plus résilientes ?
  3. Qu’est-ce que cela signifie en pratique pour le secteur des entreprises de se concentrer sur toutes les parties prenantes (et pas uniquement sur les résultats financiers) ?
  4. Comment pouvons-nous construire une meilleure collaboration entre les finances publiques et privées pour soutenir et accélérer la transition vers un avenir durable ?

Champion du webinaire : Dr Basma Majerbi en collaboration avec Dr Amadou Sy.

Modérateur

Dr Amadou Sy

Chef de division, Département Afrique, Fonds monétaire international

Actuellement chef de division au Département Afrique, Amadou Sy a occupé divers postes au FMI couvrant plus de 20 pays et toutes les crises financières depuis 1998. Ses intérêts de recherche portent sur les FinTech, la numérisation, la gouvernance et les liens macro-financiers. Amadou est également chercheur principal non-résident à l'Africa Growth Initiative (AGI) de la Brookings Institution qu'il a dirigé jusqu'en janvier 2017. Là, son travail sur le programme de financement du développement a eu une influence dans les cercles politiques mondiaux et il a fourni des conseils d'experts. à la Banque africaine de développement, Making Finance Work for Africa, et aux Nations Unies.

Amadou a écrit deux livres intitulés « L'Afrique à travers une lentille économique » (Brookings Institution Press) et « Au-delà de la malédiction : politiques visant à exploiter le pouvoir des ressources naturelles » (FMI). Il a également publié dans des revues universitaires et spécialisées de premier plan, notamment Emerging Markets Review, IMF Staff Papers, Journal of Banking & Finance, Journal of African Economies et Review of International Economics. Son travail politique a remporté le deuxième prix ICFR-Financial Times 2011 pour la meilleure recherche sur la réglementation financière. Il est membre du comité de rédaction de la Revue d'Economie du Développement, contribue au programme de chercheurs invités du Consortium de recherche économique en Afrique au FMI et a été membre du doctorat. Comités de thèse à l'Université d'Auvergne, France.

Amadou a présenté ses travaux lors de conférences internationales et auprès de banques centrales du monde entier et a témoigné devant le Congrès américain. Il a contribué à des blogs, des podcasts, des programmes de radio et de télévision et a été cité dans The Financial Times, The Economist, The Wall Street Journal, The New York Times, The Los Angeles Times, The Washington Post, BBC, Bloomberg, Foreign Policy, El Pais, Les Echos, Il Sole et O Globo.

Amadou est titulaire d'un doctorat. Il est titulaire d'un doctorat en finance de l'Université McGill et est titulaire de la charte CFA ainsi que gestionnaire des risques financiers (GARP).

Panélistes

Dr Ceyla Pazarbasioglu

Vice-président, Croissance équitable, finances et institutions, Groupe de la Banque mondiale

Ceyla Pazarbasioglu est vice-présidente pour la croissance équitable, les finances et les institutions au Groupe de la Banque mondiale. Dans ce rôle, elle assure un leadership stratégique en faisant appel à la meilleure expertise de la Banque mondiale et de la Société financière internationale pour aider les pays en développement à jeter les bases d'une croissance inclusive et durable. Elle est ancienne directrice adjointe des marchés monétaires et de capitaux au Fonds monétaire international ; et vice-président de l'Agence de réglementation et de surveillance bancaire de Turquie.

Pour plus d'informations, consultez la biographie du Dr Ceyla Pazarbasioglu sur le Site Web du Groupe de la Banque mondiale

Sénateur Yuen Pau Woo

Sénat du Canada

Nommé au Sénat du Canada en novembre 2016, l'honorable Yuen Pau Woo siège à titre d'indépendant représentant la Colombie-Britannique. Il est facilitateur du Groupe des sénateurs indépendants depuis 2017 et a été réélu pour un deuxième mandat de deux ans en décembre 2019.

Le sénateur Woo travaille depuis plus de 30 ans sur les questions de politique publique liées aux relations du Canada avec les pays asiatiques. De 2005 à 2014, il a été président et chef de la direction de la Fondation Asie-Pacifique du Canada, où il continue d'être membre émérite de l'Asie de l'Est. Il est également chercheur principal à la Graduate School of Business de l'Université Simon Fraser et à la School of Public Policy and Global Affairs de l'Université de la Colombie-Britannique. Il est membre de la Commission Trilatérale et du conseil d'administration de la Vancouver Academy of Music. Il siège également aux conseils consultatifs du Mosaic Institute, de la Fondation canadienne Ditchley et du York Centre for Asian Research.

Le sénateur Woo a été membre des comités sénatoriaux permanents suivants : Affaires étrangères et commerce international ; Finances nationales ; Énergie, environnement et ressources naturelles ; Sélection; et Règles, procédures et droits du Parlement.

Dr Paul Beaudry

Sous-gouverneur, Banque du Canada

Paul Beaudry est devenu sous-gouverneur de la Banque du Canada en 2019. À ce titre, il supervise l'analyse du système financier de la Banque et partage la responsabilité de l'établissement de la politique monétaire.

Avant de se joindre à la Banque, M. Beaudry a été professeur pendant 25 ans à l'Université de la Colombie-Britannique, où ses recherches portaient sur le changement technique et la croissance, l'économie du travail, la politique monétaire et la stabilité du système financier. Il a également occupé des postes universitaires à l'Université d'Oxford, à l'Université de Boston et à l'Université de Montréal et a été professeur invité au Massachusetts Institute of Technology, à l'Université Panthéon-Sorbonne et à l'Université de Toulouse. M. Beaudry a été titulaire de la Chaire de recherche du Canada en économie de 2000 à 2015 et a reçu à deux reprises la Bourse de recherche de la Banque du Canada.

Né à Montréal, Québec, M. Beaudry est titulaire d'un baccalauréat en économie de l'Université Laval, d'une maîtrise en économie de l'Université de la Colombie-Britannique et d'un doctorat en économie de l'Université de Princeton.

Pour plus d'informations, consultez la biographie du Dr Paul Beaudry sur le Site Web de la Banque du Canada

Recevez notre newsletter

Recevez des mises à jour sur le Victoria Forum et nos événements, initiatives et programmes à venir.

S'abonner

* indique requis